Pavlo Arié, lauréat des « Journées de Lyon des auteurs de théâtre »

LYON, 1 DÉCEMBRE. La pièce de Pavlo Arié, auteur ukrainien, a été présentée à l’ENSATT dans le cadre des Journées de Lyon des auteurs de théâtre.

Le texte de Au début et à la fin des temps a reçu le Prix Domaine Étranger du concours d’écriture dramatique, organisé par les Journées de Lyon.

« C’est le fait de la reconnaissance de la culture ukrainienne. Pas telle qu’elle était il y a cent ans, mais contemporaine. Cela prouve que les européens sont prêts à nous entendre et comprendre. Bien sûr, il m’est agréable que c’est ma pièce, qu’on m’a invité et que je peux voir cette histoire en français, la langue que je ne connais pas. Mais j’ai tout compris ! », a confié Pavlo Arié après la présentation de sa pièce à Lyon.

Regardez l’interview intégral avec Pavlo Arié.

(merci à Kateryna Sorochynska pour les sous-titres français)

« Nous avons reçu plusieurs pièces ukrainiennes, qui ont vraiment attiré l’attention du jury, d’autant plus qu’on n’avait jamais reçu de pièces ukrainiennes », a dit  Émile Zeizig, président du jury.

Pour M. Zeizig, ce qui est très important dans ce texte, c’est que l’auteur associe dans son récit une histoire d’actualité dans la zone interdite de Tchernobyl, à une envolée lyrique. « Sortir du concret pour aller vers le rêve, imaginaire. C’est vraiment un type d’écriture tout-à-fait remarquable », a-t-il ajouté.

Selon lui, la présentation à l’ENSATT « ne fait que conforter » le choix du jury.

L’objectif du concours lyonnais est de faire connaître les textes inédits d’auteurs d’aujourd’hui. Au début et à la fin des temps, pièce écrite en 2013, est déjà connue en Ukraine. Ses mises en scène ont eu lieu en Allemagne, Finlande et Russie. Mais c’est pour la première fois que cette pièce est traduite en français (par Aleksi Nortyl et Iulia Nosar). Sa parution aux éditions Espace d’un instant est prévue pour janvier 2018.

Voici quelques paroles d’Émile Zeizig, Pavlo Arié (sous-titré en français), ainsi que de l’éditeur Dominique Dolmieu.

 

Deux autres pièces de théâtre ukrainienne ont été remarquées par le jury des Journées de Lyon des auteurs de théâtre : L’hymne de la jeunesse démocratique de Serhiy Jadan et Les Fugitifs égarés de Neda Nejdana.

Au début et à la fin des temps n’est pas la première pièce ukrainienne présentée à Lyon. Le vernissage de Maïdan Inferno de Neda Nejdana a été proposé par le compagnie lyonnaise Collapse en 2016 au Théâtre du Point du Jour.
Publicités

Soirée karaoké : apprendre l’ukrainien en chansons

Une cinquantaine de personnes ont participé le 8 octobre à la soirée karaoké ukrainienne organisée par l’Association Lyon-Ukraine sur la péniche Loupika, amarrée à Lyon-Confluence.

Anna Kravchenko, présentatrice du show et soliste du chœur lyonnais Doudaryk, inaugure la soirée par l’exemple ! Elle interprète « Znayu Ya » (Je sais), chanson créée par Ruslana, la gagnante du concours Eurovision 2004. Voir la vidéo.

22520183_691519401046723_3932843839152270486_o

Le jury choisit les six demi-finalistes parmi ceux qui ont particulièrement bien interprété un fragment de la chanson folklorique «Ty j méné pidmanoula ».

Puis chaque participant interprète une chanson de son choix. Sont sélectionnés pour la finale : Liubomyr Petsiukh, Anastasia Marchenko-Guignard et Pierre-Marie Chevreux.

La compétition est serrée… Liubomyr a choisi « Odna Kalyna »,  originalement interprétée par Sofia Rotaru. Anastasia défend la chanson « Trymay» de la jeune auteure-interprète Khrystyna Soloviy. Mais c’est Pierre-Marie qui, avec « Ne ydy » de Svyatoslav Vakartchouk du groupe « Okean Elzy » gagne la compétition en surprenant le public par sa connaissance parfaite des paroles !

Pierre-Marie, Professeur d’histoire et de géographie au lycée Albert Thomas à Roanne dans la Loire, est un nouveau venu dans la communauté ukraïnophile de Lyon ; pourtant, il connaît déjà pas mal la culture et la langue ukrainiennes.

« Mon intérêt pour la langue ukrainienne me vient de ma passion pour la culture et l’histoire des pays slaves orientaux et pour l’Ukraine que j’ai toujours aimés, –  dit Pierre-Marie, – Petit, j’ai connu la fin de l’URSS et la naissance des Républiques indépendantes. Ensuite j’ai essayé de comprendre la différence entre Russie et Ukraine, notamment lors de la Révolution Orange, et cela a continué avec le mouvement de Maïdan».

fullsizeoutput_18e2
Pierre-Marie Chevreux (à gauche)

« J’apprends l’ukrainien par les chansons et par un livre de leçons d’ukrainien en anglais. J’ai appris à connaître des artistes de l’Union Soviétique totalement inconnus ici en France comme Muslim Magomaïev qui était azéri, Sofia Rotaru qui est moldavo-ukrainienne ou encore la russe Alla Pougatchova. Des talents ukrainiens nombreux qui continuent de fleurir en langue ukrainienne : l’indispensable Okean Elzy avec Sviatoslav Vakartchouk. En russe : Tina Karol, Ani Lorak, Potap et Nastya… Et en anglais avec le très surprenant mais bon groupe The Hardkiss (la chanteuse est Ioulia Sanina). J’aime regarder Golos Rassii  (The Voice Russie) et Golos Krainy  (The Voice Ukraine), j’apprends sur les chansons et la langue de ces pays. J’adorerais aller plusieurs fois en Ukraine», – raconte le vainqueur.

 

Pierre-Marie a gagné un billet pour un des prochains spectacles des Joyeux Petits Souliers et du groupe Orpheus, danseurs et chanteurs ukrainiens qui sont en tournée dans la région lyonnaise le 10 et 11 novembre. L’organisation des tournées est assurée par l’association culturelle franco-ukrainienne à but humanitaire « Les Joyeux Petits Souliers » et son antenne locale Lyon-Lviv « Les Joyeux Petits Souliers d’Ukraine » (présidente Anne-Marie Galayda).

La soirée s’est poursuivie en musique avec la discothèque ukrainienne et karaoké à volonté.

22450056_691519944380002_6461058946655028779_n

Remerciements:

Merci à Olia Giraud qui a établi la liste des phonogrammes pour le karaoké.
Merci à  Olia Giraud et Yaryna Lacazedieu qui ont préparé les petits pains au lard, spécialité ukrainienne. Merci à Kostia Achkasov pour l’accompagnement à la guitare.
Merci aux membres du jury – Huguette Berthet Michon, Gilles Caleiro et Jean-Jacques Galliano.

Reportage photo par Walter Hapiak

22519892_691517087713621_68656041826869929_o

Vous voulez revivre ces beaux moments ?

La liste de chansons de la discothèque est disponible sur Apple Music sous le titre SoiréeUkrainienne Dansez .

Quelques chansons et leurs versions karaoké :

Journées du patrimoine : visite de l’église ukrainienne à Villeurbanne

 

Le dimanche 17 septembre l’archiviste de la paroisse de la Résurrection Jean Chambolle à présenté au public intéressé l’église ukrainienne St Athanase lors d’un parcours historique à l’occasion des Journées du Patrimoine à Villeurbanne, dans la métropole lyonnaise.

Le plus ancien monument de la ville, l’église ancienne de Cusset, sous le nom de St Julien, a été depuis le Moyen Age le cœur de la communauté de Villeurbanne.

C’est dans cette église qu’en 1790, a lieu la première élection d’un maire, le laboureur Etienne Debourg. Continuer la lecture de Journées du patrimoine : visite de l’église ukrainienne à Villeurbanne

L’Ukraine à la Fête des Bannières 2017: le korovai, la bandoura et Doudaryk

Le 1er juillet a eu lieu l’édition 2017 de la Fête des bannières du monde, manifestation qui rassemble les ressortissants des différents pays du monde présentes sur Lyon. Cette année il y avait plus qu’une trentaine de pays.

L’association Lyon-Ukraine en partenariat avec le Comité Ukraine 33 a préparé et animé le stand ukrainien place Antonin Poncet.

Tout au long de cette journée, plusieurs plats et boissons ont été présentés pour dégustation : korovai, ouzvar, des tartines au « salo »

Continuer la lecture de L’Ukraine à la Fête des Bannières 2017: le korovai, la bandoura et Doudaryk

Consommable médical pour l’Ukraine

Le 27 avril 2017,  Monsteroux-Milieu (Isère).  L’Association Lyon-Ukraine, en coopération avec l’association Aide Médicale & Caritative France-Ukrainе, a organisée le chargement des cartons de consommable médical, aide humanitaire pour des hôpitaux ukrainiens.

Continuer la lecture de Consommable médical pour l’Ukraine