L’Ombre de Staline (projection-débat à Lyon)

Gareth Jones (James Norton), journaliste pugnace et héros de L’Ombre de Staline

Le jeudi 2 juillet, l’Association Lyon-Ukraine, en partenariat avec les Cinémas Lumière, a organisé une projection spéciale du film L’Ombre de Staline (en VO, Mr Jones) d’Agnieszka Holland, suivie d’un débat ouvert sur cette histoire vraie du journaliste gallois Gareth Jones, qui dénonça la famine en Ukraine organisée par Staline en 1933, le Holodomor. Merci à l’intervenant principal, Mykola Cuzin du Comite Ukraine 33.

Voici les impressions des participants de la séance au cinéma Lumière Terreaux.

Un rendez-vous sur France Culture avec Agnieszka Holland autour de son  film L’Ombre de Staline. La Grande table Culture d’Olivia Gesbert – émission du 13 mars dernier.

Synopsis du film:
Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s’intéresser à l’Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable…

L’Ombre de Staline (en VO : Mr Jones)

Un film d’Agnieszka Holland
Produit par Stanislaw Dziedzic, Andrea Chalupa, Klaudia Śmieja-Rostworowska
Sur un scenario d’Andrea Chalupa
Avec James Norton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard
Musique d’Antoni Komasa-Łazarkiewicz
Directeur de la photographie : Tomasz Naumiuk
Montage : Michal Czarnecki
Production : Jones Boy Film (Grande Bretagne), Film Produkcja (Pologne), Kinorob (Ukraine)
Distribution : Kino Swiat (Pologne), MMD UA (Ukraine), Signature Entertainment (Angleterre), Condor Distribution (France)
Date de sortie en France :  22 juin 2020
Durée : 119 minutes

Une réflexion sur “L’Ombre de Staline (projection-débat à Lyon)

  1. Bravo et merci à Lyon Ukraine, à qui revient l’initiative de cette projection et qu’il faut féliciter de la qualité et de la richesse des débats qui s’en sont suivis.
    L’horaire (18h15) et le jour de la projection (en semaine) expliquent partiellement l’audience relative (30 personnes).
    La qualité de la réalisation de cette grande production rend justice et permet de comprendre les rouages du « Holodomor », et de mesurer le poids de la « réal politique » dans le fait que les grandes puissances de ce monde sont restées les bras croisés face à ce qu’on ne peut appeler autrement que Génocide.
    Les admirateurs de Staline, et Dieu seul sait qu’il en reste beaucoup, ne changeront pas d’avis après visionnage de ce film, mais les autres personnes pourront être édifiées quant au vrai visage d’un « petit père des peuples » qui n’a rien à envier à Adolph Hitler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.